Ihr schönstes Geburtstagsgeschenk hat sich Amelie dieses Jahr selbst verdient: Beim Landesfinale zum Vorlesewettbewerb Französisch am 18. Mai im Bildungsministerium glänzte Amelie durch ihren Vortrag eines Gedichtes von Jacques Prévert. Schülerinnen und Schüler aus 18 saarländischen Schulen waren zum Wettbewerb des VdF unter der Schirmherrschaft des Ministers Commercon angetreten. Moralisch unterstützt wurde Amelie auch von unserer zweiten Schulsiegerin Amélie Barth, die gemeinsam mit ihr den Vortrag von Prévert-Gedichten Gedicht geübt hatte, alle zum diesjährigen Wettbewerbsthema „Vögel“. Stolz nahm Amelie am Ende ihre VdF-Urkunden für Schulsieg und Landesplatzierung entgegen.
Hier das ausgewählte Gedicht zum Nachlesen:
 

AU HASARD DES OISEAUX

J’ai appris très tard à aimer les oiseaux
je le regrette un peu
mais maintenant tout est arrangé
on s’est compris
ils ne s’occupent pas de moi
je ne m’occupe pas d’eux
je les regarde
je les laisse faire
tous les oiseaux font de leur mieux
ils donnent l’exemple
pas l’exemple comme par exemple Monsieur Glacis
qui s’est remarquablement courageusement conduit pendant la guerre ou l’exemple du petit Paul qui était si pauvre et tellement honnête avec ça et qui est devenu plus tard le grand Paul si riche et si vieux si honorable et si affreux et si avare et si charitable et si pieux
ou par exemple cette vieille servante qui eut une vie et une mort exemplaires jamais de discussions pas ça l’ongle claquant sur la dent pas ça de discussion avec monsieur ou avec madame au sujet de cette affreuse question des salaires
non
les oiseaux donnent l’exemple
l’exemple comme il faut
exemple des oiseaux
exemple des oiseaux
exemple les plumes les ailes le vol des oiseaux
exemple le nid les voyages et les chants des oiseaux
exemple la beauté des oiseaux
exemple le cœur des oiseaux
la lumière des oiseaux.